LORIENT



PLOUHARNEL



Castors de Lorient

Hôtel Gabriel

1943, la ville de Lorient, au coeur de la bataille de l’Atlantique, disparaît sous les bombes alliées dans une stratégie d’isolement de la base de sous-marins de Keroman. Quinze communes
environnantes sont également déclarées sinistrées. A la fin du conflit, le département du Morbihan recense près de 30 000 sinistrés.
Le M.R.U, Ministère de la Reconstruction et de l’Urbanisme, créé en 1944, est chargé d’organiser la reconstruction des villes et le relogement des populations. Devant l’ampleur de la tâche, il opte pour la construction en urgence des « baraques », permettant les premiers retours au compte-goutte. Cette solution provisoire ne permet pas de résoudre le problème de l’insalubrité des logements qui persiste malgré tout, notamment pour une population ouvrière souvent modeste.
Devant la lenteur de la reconstruction, la Marine nationale organise en 1954 un Service du Logement pour le personnel de l’Arsenal qui ouvre l’année suivante un stand dans la cité commerciale. Là, au coeur de la place Jules Ferry, est présenté un ambitieux projet constructif de 1000 logements familiaux, répartis en huit lotissements sur les communes de Lorient et Lanester.
C’est au sein de ce projet que naît l’aventure des Castors de Lorient, acteurs d’une expérience d’autoconstruction participative, inspirée d’un mouvement national original et hétéroclite.

 

Un mouvement d’auto-reconstruction coopérative

 

Category Hôtel Gabriel

Share

Related Projects

Overview